Des milliers de Cartes virtuelles gratuites !

Devenez membre de Starbox

Nos cartes virtuelles

Le voeux sacré des bougies d'anniversaire

Faire un voeu, privilège de l’anniversaire

Élément indispensable et privilège absolu

Une profonde tradition

Le voeux sacré des bougies d'anniversaire

Le jour de l’anniversaire de quelqu’un est l’occasion pour lui de faire un voeu de bonheur que Dieu, ou en fonction de l’Histoire, les Dieux, seront disposés à entendre, voire à exaucer. Ce jour tout particulier est celui de sa naissance, mais il n’en a pas toujours été ainsi, et l’époque chrétienne, par exemple, commémorait l’anniversaire du Saint dont la personne portait le nom plutôt que la personne elle-même.

Le voeu sacré, un pouvoir divin

Face à son gâteau, dans la pénombre éclairée par les bougies, l’heureux élu s'apprête à souffler, mais déjà on lui rappelle de faire ce voeu. Cette tradition, dont le sens nous échappe aujourd’hui, mérite cependant d’être prise au sérieux, car elle remonte à la Grèce antique, il y a plus de 4000 ans, lorsque les sujets de la cité allaient, avec un gâteau au miel orné d’une bougie, au temple d’Artemis pour en faire l’offrande et y adjoindre un souhait que la flamme de la bougie était sensée remonter jusqu’aux Dieux. Le mois d’anniversaire d’Artemis seul permettait un tel privilège et aucun n’en manquait le rendez-vous.

« N’oublies pas, fais un voeu mais ne le révèle pas »

Par la suite, les voeux ont changé. Les Chrétiens par exemple ont pris l’habitude d’en formuler au Moyen-Âge, bien que les anniversaires ne soient pas réellement fêtés, pour une raison bien curieuse : La sorcellerie à l’époque avait une influence magique, qui pouvait être positive ou négative, et on supposait que le jour de l’anniversaire de la naissance de quelqu’un, celui-ci était particulièrement exposé aux mauvais sorts. Ainsi, les voeux qu’il formulait avec ses convives étaient surtout dits pour le protéger de la malédiction.

Ainsi, par tradition, lorsque l’anniversaire est devenu, au début du XVIIIe siècle, une cérémonie plus personnelle, elle a hérité de ses nombreuses superstitions et croyances et intégra le voeu de bonheur, que l’on formule juste avant de souffler ses bougies, comme un privilège immuable, à la seule condition bien sûr, d’éteindre toutes ses bougies d’un seul et unique souffle.

Vous avez aimé cette page ? Vous aimerez peut être :


© 2008-2012 Starbox, tous droits réservés | FAQ | Conditions générales | Nous contacter